A l'ESIR, le tutorat étudiant continue pendant le Covid19

Melvin Lamballe et Nicolas Pruneau élèves ingénieurs, maintiennent le tutorat pendant le Covid19.

ESIR Nicolas Pruneau et Melvin Lamballe les responsables du tutorat ESIR

Témoignage de Melvin Lamballe sur le maintien du tutorat aux élèves ingénieurs pendant le confinement :

"Je suis élève en première année à l’ESIR dans la spécialité technologie de l’information en option ingénierie pour la santé. Avec l’aide de Nicolas Pruneau, également élève en première année à l’ESIR dans la spécialité matériaux, nous sommes les nouveaux responsables tutorats du bureau des élèves ISATI. Je suis responsable des étudiants de technologies de l’information et Nicolas est responsable du tutorat des étudiants matériaux.
 
Nous avons pris nos fonctions en décembre 2019, après la mise en place de la nouvelle équipe du bureau des élèves de l’école de l’association ISATI.
Après avoir rencontré des difficultés dans la première partie de l’année, j’ai compris l’importance du tutorat. J’ai donc naturellement eu l’envie de venir en aide aux étudiants. La solidarité dans une école d’ingénieur me semble indispensable et c’est donc avec une certaine fierté que j’essaie d’apporter ma pierre à l’édifice.

Quelles différences par rapport aux années précédentes ?
Nous avons décidé d’innover par rapport aux années précédentes. En effet, jusqu’alors, un seul élève devait faire cours pour toutes les spécialités. Ce mode de fonctionnement nous semblait compliqué et pas assez performant. Nous avons donc décidé de revoir l’organisation du tutorat en nous inspirant de ce que j’avais pu voir lors de mes débuts en médecine.
Nicolas et moi-même avons donc recruté des élèves spécialisés dans une matière, afin qu’ils transmettent leurs connaissances aux étudiants demandeurs.

Qu'apporte le tutorat ?
Le tutorat permet d’apporter un soutien aux élèves dans la plupart des matières, en complément des cours. Je note également que cela permet un meilleur échange entre les étudiants.
 
Pourquoi avoir maintenu le tutorat penant le confinement ?
Il semblait inconcevable d’arrêter le tutorat en cette période. En effet, les cours se sont intensifiés depuis le confinement, la demande a augmenté et il y a la difficulté de la distance étudiant-professeur en plus.
Nous avons donc dû nous réorganiser de notre côté pour toujours proposer un soutien à la hauteur. Cela n’a pas été simple.
 
Comment choississez-vous les cours pour du tutorat ?
Étant nous-même étudiants, nous savons à peu près où sont les difficultés. Cependant, nous menons un véritable travail d’investigation auprès des étudiants (à l’aide, pour ma part, de sondage) pour connaitre les difficultés de chacun.
Jusqu’ici, aucun enseignant ne nous a contacté. En revanche, cela peut arriver de contacter des enseignants pour leur demander de participer aux tutorats. La demande est faite par les étudiants, pour les étudiants.
 
Que représente cet investissement ?
A titre personnel, je pense que je n’ai pas assez de recul pour répondre précisément à cette question. Cela m’a demandé un grand investissement de janvier à février pour trouver les tuteurs (étudiants qui donnent cours). Ensuite, avec la mise en place du confinement et l’augmentation de la charge de travail, cela a complexifié la mise en place des tutorats.
Mais Nicolas et moi continuons de donner le meilleur de nous-même pour garantir des tutorats adaptés et de qualité."

Nicolas Pruneau de la spécialité Matériaux précise, "pour les tutorats en spécialité Matériaux étant donné qu'il n'y a qu'une seule classe par année et aucune matière scientifique en commun avec les autres promotions, trouver des tuteurs pour des tutorats en première année est assez difficile... En effet, l’effectif de notre classe freine grandement la recherche de tuteurs et mes camarades de classe se sentent peu confiants à l'idée d'aider les autres sur des sujets qu'ils ne maîtrisent pas avec aisance. Je fais mon possible pour demander à des étudiants de deuxième année d'assurer des tutorats dans certaines matières mais ils ont peu de disponibilités. Je pense alors que mon rôle sera bien plus effectif l'année prochaine car mes camarades de classe alors en deuxième année pourront proposer des tutorats aux élèves de première année avec plus de confiance."
 
Ce tutorat est une initiative de l’association du bureau des élèves ISATI à destination des élèves ingénieurs.